• 08
  • 06
  • 07
  • 05
  • 01
  • 03
  • 04
  • 10
  • 02

« Non, la peinture n'est pas faite pour décorer les appartements, c'est un instrument de guerre offensif et défensif contre l'ennemi . »

Picasso

La sanguine

À la base, la sanguine est une roche, une variété d'hématite rouge que l'homme a toujours largement trouvée dans la nature. On fabrique des bâtonnets en ajoutant à la poudre d'hématite de la gomme arabique. Le terme « sanguine », qui désigne la couleur terracotta brun-rouge, est un art dans lequel de grands artistes se sont illustrés : Poussin, Watteau, Ingres, Fragonard, Chardin.

La sanguine a été longtemps populaire grâce à la douceur et à la couleur qu'elle communique au dessin. Ces qualités de douceur et de volupté convenaient particulièrement aux peintures murales, mais, le plus souvent c'est un papier blanc cassé de ton chaud que les artistes passés utilisaient comme support.

La sanguine trouve encore aujourd'hui son utilisation naturelle dans la production de croquis, que ce soit pour des natures mortes, des paysages, des portraits ou des scènes de vie. Elle est idéale pour le rendu des modelés et des volumes. La sanguine sous forme de craie s'étale facilement et a une utilisation proche du fusain. Elle nécessite alors d'être fixée à la fin de l'exercice. Certains artistes l'utilisent à l'occasion pour faire des esquisses sur la toile avant de peindre.